Bien se loger à Douala, une question de gros sous

Ce n’est pas donné à tout le monde de posséder un logement décent à Douala. Avec un SMIC de 36 270 FCFA, il est très difficile pour de nombreuses familles de se loger dans la capitale économique camerounaise. Même les habitations dites sociaux sont réservées à ce qu’on peut considérer comme la classe moyenne.

Dans la capitale économique, pour avoir une chambre moderne, il faut prévoir  au minimum 25 000 FCFA, et pour un studio un minimum de 40 000 FCFA. Pour un pauvre Camerounais marié avec les enfants avec un salaire de moins de 100 000 FCFA/mois, le seul moyen pour lui de se loger à Douala est de louer un local à risque dans un bidonville de la ville. Nous avons fait un tour dans les quartiers Maképè Missoké, Mabanda, Bilongué et New Bell à Douala et nous avons été choqué par les conditions précaires dans lesquelles vivent les Camerounais. Pour ceux dont la situation financière est plus stable, ils peuvent trouver les appartements dans les quartiers propres à partir de 100 000 FCFA/mois.

Par contre, il est moins difficile pour les personnes ayant une certaine aisance financière de se loger à Douala. Les bailleurs demandent entre 6 à 12 mois de location chez les nouveaux occupants ce qui n’est pas accessible à tout le monde. Ainsi, pour un appartenant de 100 000 FCFA, l’occupant doit verser entre 600 000 FCFA et 1 200 000 FCFA au bailleur sans compter l’argent à reverser à l’agent immobilier qui dans la pratique est évalué à 1 mois de location. Il est plus facile pour les personnes ayant les moyens de se loger décemment dans les quartiers propres de la ville de Douala. Mais la réalité est que vu la conjoncture que traverse le pays, les privilégiées capables de bien se loger constituent une infime partie de la population.

La question du logement décent à Douala reste une grande problématique qui prendra certainement beaucoup de temps pour trouver une solution au vu de la dégradation de la situation actuelle.

Natacha K.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *