Quartier Village à Douala : l’heure de la métamorphose ?

 


La zone Elf-Nyala, dans les années 1990-2000 était encore une des zones les plus enclavées de la ville de Douala : c’est de cet enclavement d’ailleurs que lui est donnée l’appellation de ‘‘village’’. Au cours de ces années, la zone ne captait pas l’attention des populations environnantes à s’y installer, elle était déserte, une broussaille, et comptait à peine une dizaine d’habitations. Les principaux coins enclavés à cette époque sont : Yassa (jusqu’à l’actuelle entrée casa), Elf (jusqu’au marché non glacé), entrée carrière, borne 10 (jusqu’à Mbanga pongo), entrée bille (jusqu’aux ghettos de bloc 9 et du bloc 11) : les populations qui y étaient installées vivaient dans des maisons faites en planches pour la plupart, ce qu’on appelait trivialement « carabote ». Elles vivaient dans des conditions précaires (absence d’eau potable, d’énergie électrique) entre autres. 


À partir des années 2005, les populations s’installent de plus en plus dans cette localité de l’arrondissement de Douala 3ème et les entreprises se créent. Les premiers occupants sont des heureux chanceux, car ils se sont offert des terres aux prix de rien, mais il est important de préciser que beaucoup de propriétaires dans cette zone ne possédaient pas de titre foncier.


Dans les années 2010, l’urbanisation de cette zone se fait à une vitesse exponentielle. À partir de 2014, les grands chantiers nationaux sont lancés sur cette zone ; l’axe lourd allant de Texaco aéroport jusqu’à Nyala est réaménagé, l’échangeur sur le rond-point Elf est construit, les lampadaires sont installés sur tout le tronçon, les entreprises ont envahi la zone, les marchés ont été construits, de grandes infrastructures ont été construites, notamment les hôtels et hôpitaux de renom.   

                         Nouvel échangeur au Carrefour Nelson Mandela Elf Douala


Le ghetto d’hier devient de plus en plus attrayant, le quartier jadis réputé infréquentable attire du monde. Les terrains quand on en trouve sont vendus comme des petits pains et à prix d’or.

Donald NANA Leugop

Please follow and like us:

admin Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *